InaGlobal veille aux liens

Lu sur le web  par  La Rédaction INAGLOBAL  •  Publié le  04.05.2018  •  Mis à jour le 04.05.2018
Parce que l'information est précieuse et votre temps aussi.


Aux États-Unis, quatre des plus gros producteurs de podcasts s'unissent
 
NPR, WNYC Studios, WBEZ Chicago et This American Life, quatre des plus grosses structures de productions américaines de podcasts (170 millions d'épisodes téléchargés chaque mois au total) se sont unies pour acquérir l'application Pocket Casts, l'une des plus utilisées à travers le monde. Ces acteurs du service public souhaitent, avec cette acquisition, développer la distribution des contenus ainsi que l'engagement des auditeurs.
 
À lire sur le site de NPR

 
Le New York Times continue de recruter (beaucoup) de nouveaux abonnés

Le New York Times n'en finit plus d'étonner. Le quotidien américain a annoncé jeudi que plus de 3,7 millions de personnes souscrivaient désormais à ses offres d'abonnement, aussi bien papier que numérique. Durant les trois premiers mois de 2018, le New York Times aura ainsi recruté 139 000 nouveaux abonnés en ligne. Les revenus publicitaires du groupe ne représentent plus que 30 % de son chiffre d'affaire.
 
À lire sur le site du Monde


La prospérité économique de la presse, une exception historique ?

Si les analyses sur l'actuelle crise des médias ne manquent pas, pour les chercheurs américains Heidi Tworek et John Maxwell Hamilton, le prisme historique serait absent des commentaires. Or, c'est précisément cette lecture qui permettrait de comprendre les difficultés rencontrées par le journalisme aujourd'hui. Selon eux, la période de 1940 à 1980, moment de prospérité économique pour la presse, serait une exception dans l'histoire du journalisme. Une telle configuration n'est pas susceptible de se reproduire. Au contraire, selon eux, la presse devrait retrouver sa place d'avant 1900, celle d'un pourvoyeur d'informations parmi d'autres.
 
À lire sur Nieman Lab


Facebook en passe de classer les médias selon leur crédibilité

Facebook a mis au point un système de classement des médias selon la confiance que ces derniers inspirent aux utilisateurs. À la suite de sa conférence annuelle des développeurs mardi, le PDG de Facebook a précisé que son entreprise avait sondé ses utilisateurs sur la crédibilité de nombreuses sources d'informations. Grâce à ces données, Facebook souhaite désormais favoriser ou supprimer les publications des sources d'informations sur le fil d'actualité. Cette annonce fait écho à celle déjà formulée il y a quelques mois par le réseau social. Enfin, Mark Zuckerberg a également fait savoir que le réseau social investira massivement en intelligence artificielle et emploiera plusieurs dizaines de milliers de modérateurs pour lutter contre les fake news et la propagande.
 
À lire sur BuzzFeed

 
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction