InaGlobal veille aux liens

Lu sur le web  par  La Rédaction INAGLOBAL  •  Publié le  13.04.2018  •  Mis à jour le 13.04.2018
Parce que l'information est précieuse et votre temps aussi.


La presse quotidienne nationale sauvée par l'abonnement numérique

Selon plusieurs études publiées par l'ACPM, les ventes de la presse quotidienne nationale ont augmenté de 0,52 % en 2017, dans un secteur déficitaire de 3,1 % la même année. Cette timide embellie pour cette famille de presse s'explique par l'essor de l'abonnement numérique, représentant aujourd'hui 22 % de ses ventes. Ainsi, ces résultats sont à mettre en lien avec la baisse des ventes enregistrées par la presse régionale, - 2,37 %, alors que ses ventes via le digital ne s'élèvent qu'à 2,9 %. Côté presse magazine, la casse est évitée grâce au succès des kiosques des opérateurs télécoms. Enfin, les études de l'ACPM confirment que la presse écrite est aujourd'hui majoritairement lue sur le numérique à 54 %, dont le smartphone représente le support privilégié.
 
À lire sur Le Figaro [Article payant]
 

Apple News, le ver est dans la pomme

Arrivé en septembre 2015 sur tous les Iphone de l'hexagone, l'outil News d'Apple draine des dizaines de millions de visiteurs chaque mois. Intégré directement dans les téléphones, Apple News propose une sélection quotidienne de quatre articles, générant un trafic colossal pour les sites des éditeurs de presse. Toutefois, les critères retenus pour relayer un article plutôt qu'un autre relèvent de la plus grande opacité. À ce jour, seuls 20 médias ont eu le privilège d'être répertoriés sur l'outil, sans qu'il soit possible d'identifier la cohérence de cette sélection. Avec une conception fisselée à la va-vite, la marque à la pomme ne semble pas avoir mesuré les conséquences de son outil pour l'écosystème des médias en ligne. Loin d'encourager la production d'informations originales, l'algorithme d'Apple News encourage au contraire le copier-coller et met en avant des contenus bas-de-gamme et sensationnalistes.
 
À lire sur Marianne

 
Restrictions sur Facebook : mauvaise nouvelle pour les journalistes?
 
L'affaire Cambridge Analytica a révélé les usages non autorisés de données de Facebook, principalement celles des usagers de la plateforme, par des organismes tiers. Mais une autre catégorie de personnes avait recours à certaines fonctionnalités du réseau social dans le cadre de leur travail : les journalistes. Ces derniers, ainsi que des chercheurs, utilisaient régulièrement certaines options de recherches afin de trouver des informations pour leurs articles. Aujourd'hui, il leur est impossible d'accéder à certaines données, ce qui peut leur compliquer la tâche.

À lire sur Buzzfeed


Chouchouter ses abonnés, tactique payante pour le Washington Post ?

Alors que de plus en plus de journaux solidifient leurs offres numériques, la rétention des abonnés est devenue l'une des données les plus scrutées, poussant les titres à mettre en place des stratégies pour garder ces lecteurs fidèles le plus longtemps possible. Le Washington Post, qui compte moins d'abonnés en ligne que le New York Times, investit ce domaine et innove en proposant de nombreux services et contenus exclusifs.
 
À lire sur Digiday

 

Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction