L’environnement vu par les magazines TV

Article  par  Clément MALHERBE  •  Publié le 02.12.2015  •  Mis à jour le 04.12.2015
Comment les chaînes de télévisions parlent-elles du climat ? Après s'être penché sur les journaux télévisés, l'Ina a analysé le traitement des thématiques environnementales dans les magazines télévisés.

Sommaire

À l’occasion de la COP21, l’Ina a réalisé une étude sur la place de l’environnement dans la programmation des magazines des chaînes hertziennes françaises (TF1, France 2, France 3, France 5, Arte, M6 et Canal +). Cette analyse porte sur la période 2011-2014 et fait un focus particulier sur l’année 2014.
Les magazines retenus dans cette étude sont ceux ayant diffusé au moins un sujet consacré à l’environnement au cours de la période étudiée. L’étude vise à évaluer quantitativement la place des sujets « Environnement » dans les magazines des chaînes hertziennes. Elle ne s’intéresse pas à la durée de ces sujets et donc à la représentation de l’environnement sur le temps d’antenne total des chaînes.
  
Quelles sont les chaînes historiques qui parlent le plus d’environnement, en dehors des JT ? Quelle est la place des sujets « Environnement » dans la programmation des magazines de ces chaînes ? Quels pays sont les plus couramment cités lorsque l’on parle d’environnement à la télévision ? Quelles sont les personnalités et mots-clés les plus associés à la thématique environnementale ? L’étude de l’Ina apporte des éclairages à ces questions.
Cop 21 infographie dans les magazines TV ina gloval

Hausse du nombre de sujets « Environnement » dans les magazines TV en 2014

En 2014, les sept chaînes hertziennes ont diffusé au total 311 sujets traitant de l’environnement, soit 26,4 % de plus qu’en 2013. Ces sujets se répartissent sur 41 magazines au total. Près du quart (23,2 %) de ces sujets sont concentrés sur une seule émission (Soir 3). Il faut noter que n’ont été pris en compte dans le comptage des sujets, que ceux diffusés au sein de la partie magazine de l’émission.

Le nombre de sujets consacrés à l’environnement dans les magazines d’information des chaînes hertziennes connaît une croissance régulière entre 2011 et 2014, à l’exception de l’année 2011, au cours de laquelle Arte avait diffusé chaque jour un magazine spécial (GlobalMag, un jour sur la planète) ce qui explique en grande partie le grand nombre de sujets diffusés cette année-là (583).
Durant les quatre années étudiées, ce sont 1363 sujets « Environnement » qui ont été diffusés au total dans les magazines des chaînes historiques.

cop 21 par chaîne ina global
Revenir au sommaire

France 3, leader sur l’environnement

Avec près de la moitié (42,1 %) du nombre total de sujets « Environnement » dans les magazines en 2014, France 3 est la chaîne historique qui traite le plus d’environnement. Elle est suivie par Arte (20,6 % en 2014), au coude à coude avec France 5 (20,3 % en 2014). France 2, M6, TF1 et Canal + arrivent loin derrière, avec respectivement 7,7 %, 5,5 %, 2,6 % et 1,3 % du nombre total de sujets « Environnement » diffusés en 2014.

Le trio de tête des chaînes les plus concernées par la problématique environnementale est légèrement différent sur l’ensemble de la période d’étude de celui de l’année 2014, puisque l’on retrouve Arte en tête avec 37,3 % de sujets, suivie de France 3 (23,8 %) et France 5 (17,3 %).
Si l’on fait exception de 2011, année exceptionnelle en raison de l’importante couverture médiatique de la catastrophe nucléaire de Fukushima notamment par Arte, la moitié des chaînes hertziennes affichent une progression du nombre de sujets liés à l’environnement dans leurs magazines entre 2012 et 2014, ce qui semble traduire un intérêt croissant de ces dernières pour les questions environnementales. Seules M6, TF1 et Canal + connaissent une baisse des sujets « Environnement » dans leurs magazines entre 2013 et 2014 (respectivement -22,7 %, -46,7 % et -55,6 %).
Revenir au sommaire

Globalmag, premier magazine sur l’environnement


Avec 72 sujets en 2014, Soir 3[+] NoteL’émission d’actualité Soir 3 a été intégrée dans le périmètre d’étude dans la mesure où elle était composée en 2014 d’un journal et d’une partie magazine. Les chiffres cités se réfèrent uniquement à la partie magazine.X [1] est parmi les émissions des chaînes hertziennes, celle qui traite le plus de la thématique environnementale. Elle est suivie par C dans l’air (37 sujets), Futuremag (29 sujets), Thalassa (20 sujets) et Echappées belles (18 sujets).
Si l’on regarde maintenant la part des sujets « Environnement » dans l’ensemble des sujets diffusés par ces magazines en 2014, on voit que l’environnement est une thématique très minoritaire. En effet, la part des sujets « Environnement » représente seulement 1,9 % des sujets de Soir 3 sur 2014. Cette proportion atteint 1,5 % pour C dans l’air. Futuremag, Thalassa, Echappées belles et Vox pop affichent toutefois des pourcentages relativement plus élevés, avec respectivement 7,7 %, 4,3 %, 4,1 % et 5,3 % de sujets « Environnement » en 2014 parmi l’ensemble des sujets diffusés. En proportion, Futuremag est donc l’émission qui a le plus parlé d’environnement en 2014.
Bien que préoccupation nationale, l’environnement reste donc un sujet marginal sur les magazines TV, puisqu’il ne représente en moyenne que 3,4 % des sujets des 10 magazines qui en diffusent le plus en 2014.

Cop 21 mags b Ina Global

En cumulant la diffusion sur les quatre dernières années, le palmarès des magazines les plus actifs sur l’environnement est légèrement différent de celui de 2014. Globalmag : un jour sur la planète arrive très loin devant avec 317 sujets consacrés à l’environnement, soit 15,2 % de l’ensemble de ses sujets sur la période. Toutefois, la diffusion de ce magazine a cessé fin 2011.
 
En deuxième position, on retrouve C dans l’air, le magazine de France 5, avec 117 sujets « Environnement » diffusés sur 2011-2014, ce qui représente seulement 1,0 % du nombre total de sujets diffusés par l’émission durant l’année. Les programmes de France Télévisions sont à l’honneur, avec Thalassa, Soir 3 et Échappées  belles (respectivement 76, 72 et 56 sujets pendant la période 2011-2014). Le Blogueur, le magazine hebdomadaire d’Arte diffusé jusqu’à décembre 2013, arrive en 5e position du classement des magazines sur 2011-2014, avec au total 64 sujets « Environnement » soit 4,7 % du nombre total de sujets diffusés par le magazine sur la période.
L’environnement n’est pas un sujet traité uniquement par les magazines d’actualité ou de société. Il peut également être évoqué dans des magazines automobiles, comme c’est le cas avec Turbo, qui a diffusé au total 37 sujets « Environnement » sur 2011-2014. Les sujets sont ici traités sous l’angle de la problématique de la pollution.
 
En moyenne, les 10 premiers magazines sur l’environnement en 2014 en nombre de sujets concentrent 74 % du nombre total de sujets diffusés sur la thématique au cours de l’année.
Parmi les 41 magazines ayant diffusé au moins un sujet « Environnement » en 2014, plus de la moitié (26) en ont diffusé moins de 5.
Revenir au sommaire

Près de la moitié des sujets « Environnement » des magazines TV sont franco-français

Si l’on s’intéresse maintenant à la représentation géographique des sujets « Environnement » dans les magazines des chaînes historiques, on voit que la France est de très loin le pays le plus associé à la thématique, puisque près de la moitié (43,3 %) des sujets « Environnement » diffusés sur 2014 y font référence. Cela laisse penser que le traitement de l’environnement dans les magazines TV est très franco-français. Cependant, il faut préciser ici que seuls 65 % des sujets « Environnement » dans les bases de l’Ina ont un pays associé, l’information n’ayant pas été remplie pour les autres. On retrouve ensuite à égalité les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Italie, avec chacun 10 sujets « Environnement » en 2014.

L’observation des données par pays sur l’ensemble de la période révèle quelques différences non négligeables par rapport à 2014, comme par exemple la présence du Japon au 3e rang des pays les plus associés à la thématique environnementale, derrière les États-Unis et la France. Cela est lié aux nombreux sujets diffusés à la suite de l’accident de Fukushima. L’Espagne, très minoritaire parmi les sujets diffusés en 2014, apparaît néanmoins au 4e rang des pays les plus associés à l’environnement pendant la période 2011-2014, vraisemblablement en raison de l’écho médiatique fait à l’approbation en 2011 par le gouvernement espagnol du Plan National des Énergies Renouvelables.
Cop 21 pays Ina Global
Revenir au sommaire

Ségolène Royal, 1ère personnalité associée à l’environnement dans les JT des chaînes hertziennes

Nous nous sommes ensuite intéressés à la représentation des personnalités publiques sur la thématique environnementale à la télévision. Autrement dit, quelles sont les personnalités les plus présentes dans les médias lorsque l’on parle d’environnement ? Pour des questions de représentativité[+] NoteÉtant donné la faible présence des personnalités dans les magazines, nous avons préféré analyser leur représentation dans les journaux télévisés, où elles sont le plus abondamment invitées et/ou citées.X [2], nous avons analysés ici les journaux télévisés des chaînes hertziennes et non les magazines. Sont intégrés à la fois les interventions desdites personnalités en plateau, mais également tous les sujets dans lesquels les personnalités sont citées dans un reportage (retransmission d’un discours par exemple).

En 2014, la personnalité la plus associée à l’environnement dans les JT des chaînes hertziennes est la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal. Elle figure également en première position du classement sur 2011-2014.
On peut relever que le classement 2014 des personnalités est composé quasi intégralement de politiques français, notamment des partis au pouvoir (François Hollande, Manuel Valls, Bernard Cazeneuve), qui viennent défendre la politique menée par le gouvernement en matière écologique. Mais on trouve également dans ce classement des personnalités civiles, telles que Claude Derens, le procureur en charge de l’affaire Rémi Fraisse ou encore Ben Lefetey, leader des opposants au barrage de Sivens. La seule personnalité « experte » des questions environnementales présente dans le classement (le chercheur climatologue Jean Jouzel) apparaît dans 7 sujets liés à l’environnement dans les JT des chaînes hertziennes en 2014.



En dernier lieu, nous avons cherché à isoler les thématiques environnementales les plus représentées dans les magazines des chaînes hertziennes, sous la forme de mots-clés, afin de montrer à quoi explicitement font références les sujets. Parmi les mots-clés les plus utilisés par les documentalistes de l'Ina pour désigner les problématiques environnementales, on note une forte représentation des termes « Écologie » (239 sujets sur 2011-2014), « Pollution » (174 sujets), « Protection de la nature » (146 sujets) ou encore « Politique énergétique (113 sujets sur la période d’étude). De manière générale, les mots-clés liés à la nature et sa préservation (« Protection de la nature », « Réserve naturelle », « Protection des animaux », « Parc naturel ») sont assez représentés sur l’ensemble de la période, de même que tous les mots-clés censés désigner la pollution automobile (« Automobile », « Pollution de l’air », « Paris », « Circulation urbaine »). En revanche, les thématiques du chauffage domestique, de l’aéronautique ou des nouvelles technologies, bien qu’étant à l’origine d’importants rejets de CO2, n’apparaissent pas dans ce classement. Les mots-clés évoquant le nucléaire (Centrale, Risque, Réacteur), très prégnants en 2011 au moment de Fukushima, apparaissent désormais comme très marginaux. Toutefois, le mot-clé « Développement durable » affiche une relative stabilité sur les quatre années (32 sujets en 2011, 15 en 2012, 27 en 2013 et 25 en 2014), tandis que le mot-clé « Manifestation » montre une progression d’une année sur l’autre. Le mot-clé « Réchauffement climatique » n’apparaît que dans 57 sujets sur l’ensemble de la période, alors qu’il est pourtant explicitement cité comme l’un des enjeux centraux de la COP21...

Revenir au sommaire

Méthodologie

Cette étude s’appuie sur l’analyse des bases de données documentaires du dépôt légal des programmes de télévision documentés par l’Ina. Elle vient compléter le n° 40 de la revue Ina Stat sur le climat et l’environnement dans les journaux télévisés.

À la différence d’Ina STAT, dont la méthodologie est basée sur un système de rubriquage par thématique, notre analyse s’appuie sur les descripteurs des programmes, sans tenir compte de leur rattachement à une rubrique. Les mots-clés utilisés ici pour illustrer la thématique environnementale dans les sujets des magazines des chaînes hertziennes sont les suivants : « Environnement », « Climat », « Développement durable » (ou leurs termes associés dans le thésaurus Ina). Ces mots-clés sont renseignés par les documentalistes de l’Ina au moment de l’indexation des programmes dans les bases de données.
 
L’émission de France 3 Météo à la carte, consacrée à l’actualité météorologique, a été exclue du périmètre d’étude.
L’émission d’actualité Soir 3 a été intégrée dans le périmètre d’étude dans la mesure où elle était composée en 2014 d’un journal et d’une partie magazine. Les chiffres cités plus haut se réfèrent uniquement à la partie magazine.

--
Crédit photo :
Pollution. Billy Wilson / Flickr

Infographies réalisées par Raphaël Luce avec Venggage ou Infogr.am
Statistiques : Gautier Poupeau (DSI Ina)

Revenir au sommaire
  • 1. L’émission d’actualité Soir 3 a été intégrée dans le périmètre d’étude dans la mesure où elle était composée en 2014 d’un journal et d’une partie magazine. Les chiffres cités se réfèrent uniquement à la partie magazine.
  • 2. Étant donné la faible présence des personnalités dans les magazines, nous avons préféré analyser leur représentation dans les journaux télévisés, où elles sont le plus abondamment invitées et/ou citées.
Vous souhaitez nous apporter un complément, rectifier une information ? Contactez la rédaction